Imprimer cette page
Retour

En copropriété collectez et recyclez les lampes usagées

jeudi, 19 juillet 2012 15:32
En copropriété collectez et recyclez les lampes usagées

Lorsque les lampes des parties communes sont usagées, il faut les éliminer dans le respect de l’environnement. Voici comment.

Qu’il s’agisse des tubes « au néon » ou de l’arrivée des lampes basse consommation dans l’habitat collectif, il convient, lorsque les lampes des parties communes sont usagées, de les éliminer dans le respect de l’environnement. Il existe de nombreuses solutions de collecte, simples et de proximité pour remplir ses obligations.

L’usage des lampes basse consommation étant amené à fortement se développer, chaque copropriétaire et syndic doit s’informer sur les bons gestes pour se défaire des lampes installées dans les bâtiments (parties communes, locaux techniques) dont il a la gestion et pour lesquels il est responsable d’une élimination conforme à la réglementation.

Les lampes se recyclent à 97 % de leur poids

 Les lampes basse consommation (fluo-compactes), à LED et les tubes fluorescents (néons) sont plus efficaces d’un point de vue énergétique. Cependant, elles contiennent des matières premières qui se raréfient et des substances dangereuses qui, bien qu’en infime quantité (0.005 g) nécessitent une collecte spécifique assurée par Récylum, l’éco-organisme à but non lucratif, en charge du recyclage de ces lampes.

Pour les reconnaître, c’est très simple, les lampes concernées portent toutes le symbole   « poubelle barrée ».

 

 

Qu’il s’agisse des tubes «au néon » ou de l’arrivée des lampes basse consommation dans l’habitat collectif, il convient, lorsque les lampes des parties communes sont usagées, de les éliminer dans le respect de l’environnement. Il existe de nombreuses solutions de collecte, simples et de proximité pour remplir ses obligations.

L’usage des lampes basse consommation étant amené à fortement se développer, chaque copropriétaire et syndic doit s’informer sur les bons gestes pour se défaire des lampes installées dans les bâtiments (parties communes, locaux techniques) dont il a la gestion et pour lesquels il est responsable d’une élimination conforme à la réglementation.

Il existe plusieurs solutions de collecte pour les lampes et tubes « au néon » :

·         Les rapporter en déchètterie municipale.

·         Les rapporter chez un revendeur (magasin d’alimentation ou de bricolage) équipé d’un bac de collecte Récylum et tenu par la loi de reprendre les lampes usagées de ses clients.

          Les confier à son électricien, ou à une société de maintenance qui les rapportera sur un point      de collecte récylum et délivrera un Certificat de collecte.

Géolocalisation des points de collecte ouverts au public sur : www.malampe.org

·         Qu’est-ce que l’Éco-contribution ?

Le financement des activités de Récylum provient des Éco-contributions versées par chacun de ses Adhérents au prorata du nombre de lampes mises sur le marché.

L’Éco-contribution, qui est obligatoirement répercutée jusqu’à l’utilisateur final, sans prise de marge ni remise, sert exclusivement à financer la filière d’élimination des lampes usagées en France métropolitaine et dans les DOM.

Depuis le 1er janvier 2010, les lampes mises sur le marché français supportent :

- Eco-contribution standard : 0,12 € ht

- Eco-contribution réduite : 0,10 € ht (applicable aux seules lampes à LED, compte tenu de leur longévité, de l’absence de substance dangereuse et de leur faible consommation énergétique).

Récylum

Créé le 26 mai 2005 par plusieurs fabricants de lampes souhaitant intensifier leurs efforts en faveur de la protection de l’environnement, Récylum intervient pour le compte de tous les producteurs de lampes qui le souhaitent (fabricants, importateurs, distributeurs ayant leur marque propre…).

Récylum a pour mission d’organiser la collecte et le recyclage des lampes usagées détenues par les particuliers et les professionnels. Toutes les sources lumineuses sont concernées, sauf les ampoules à filament.