arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Restructurer son logement

01/03/2019
Restructurer son logement

Restructurer son logement peut être une alternative au déménagement. Mais, cela suppose des travaux et, selon le cas, l’autorisation de l’assemblée générale. Quelques conseils pratiques avec notre partenaire Qualitel.

Préparer votre projet

Posez-vous les bonnes questions. Où sont les murs porteurs ? Y a-t-il des obstacles (conduit de cheminée…) à contourner ? Où sont les conduits, tuyaux ou câbles des différents réseaux de votre logement (eau, électricité, internet, téléphone…) et des éléments d’équipement commun traversant votre lot (canalisation en cas de chauffage collectif par exemple) ?

N’hésitez pas à consulter un professionnel. Il vous conseillera sur les méthodes à utiliser ou identifiera les principaux obstacles à votre projet. Prenez en compte les différents diagnostics de votre logement. S’ils ont indiqué la présence de plomb ou d’amiante, des précautions devront être prises lors des travaux, et cela pourra alourdir votre budget.

Quels professionnels choisir ?

Selon votre projet, vous recourrez à plusieurs corps de métiers : électricien, plombier… Vous pouvez contracter auprès de chacun d’eux, pris individuellement, ce qui vous amènera à coordonner les travaux ou vous rapprocher d’un architecte d’intérieur, par exemple, qui se chargera de la réalisation des plans et de l’organisation du chantier.

Dans les deux cas, vous devrez souscrire une assurance dommage-ouvrage et exiger des professionnels la production de leur attestation d’assurance décennale. N’hésitez pas à choisir des entreprises labellisées RGE (reconnu garant de l’environnement). Cela vous permettra
peut-être de bénéficier d’une aide financière (ADEME, collectivité territoriale...) selon la nature de votre projet.

Quelques exemples de travaux

Ajouter une nouvelle pièce
L’ajout de cloisons intérieures est, de loin, l’opération la plus simple. La plupart du temps, il n’y a pas de contraintes, hormis la présence d’une fenêtre qui bloquerait la pose des cloisons. Vous pouvez ainsi créer facilement une nouvelle pièce en empiétant sur une ou deux autres pièces mitoyennes. Autre possibilité, installer des cloisons partielles qui délimitent des zones d’activité (coin bureau, lecture, jeux…) tout en mettant
en valeur la lumière et l’espace.

Créer des ouvertures intérieures
Vous voulez ouvrir votre cuisine pour la transformer en cuisine américaine, plus lumineuse et tendance ? Avant de vous lancer dans ce chantier, veillez à conserver une bonne ventilation pour avoir un air sain dans votre intérieur. Vous n’avez sans doute pas envie que votre canapé sente les odeurs de cuisson… L’installation d’une hotte adaptée sera votre solution et s’il n’est pas possible de créer un conduit d’évacuation, optez pour un modèle équipé d’un filtre à charbon qui recycle l’air.

Ajouter une pièce d’eau
Avant de vous lancer, vous devez vérifier la faisabilité du projet. Posez-vous les bonnes questions sur vos réseaux pour l’alimentation en eau (chaude et froide) : sont-ils présents dans la pièce ou est-ce possible d’en créer / déplacer à un endroit où il n’y en a pas. Pensez à l’évacuation des eaux usées qui nécessitent d’avoir une pente suffisante pour les tuyaux. N’oubliez pas la ventilation car l’humidité est un facteur de dégradation important dans un logement.

Quelles sont les règles à respecter en copropriété ?

Dès que vos travaux affectent l’aspect extérieur de l’immeuble (création d’une loggia…) ou les parties communes (déviation d’une canalisation…), l’autorisation de l’assemblée générale est obligatoire.

Celle-ci statue à la majorité de l’article 25 et, le cas échéant, de l’article 25-1. À défaut, vous pouvez être condamné à remettre les lieux en l’état. Vous devrez demander au syndic, par LRAR, de mettre à l’ordre du jour un projet
de résolution concernant votre projet. Celui-ci doit être le plus précis possible et comporter, le cas échéant, les différents plans nécessaires. Veillez à bien respectez l’harmonie de l’immeuble (la couleur, les modèles de fenêtres et de volets…).

Lisez le règlement de copropriété. Il peut contenir des informations importantes telles que l’interdiction de certains matériaux ou encore les horaires pendant lesquels la réalisation de travaux est autorisée.

Pour en savoir plus : www.qualitel.org.

Crédit photo : Pixabay

Lu 69 fois Dernière modification le 01/03/2019

Liens utiles

Revenir en haut top